Comment fonctionnent les pharmacies de garde ?

Coaching professionnel
Coaching professionnel : contacter un prestataire à Metz en ligne
2 mars 2020
Droits des femmes en Iran
Actualité des droits des femmes en Iran
3 mars 2020
Les pharmacies de garde

Garder un bon état de santé est la condition sine qua non pour continuer à s’adonner aux activités quotidiennes. Mais lorsque des maladies ou des troubles surviennent, l’accès aux médicaments appropriés au moment T est essentiel. C’est là tout l’intérêt du principe de garde au sein des pharmacies dans chaque région. On distingue alors deux types et le fonctionnement de ces établissements est strictement réglementé.

Pharmacies de garde : les différents types

On distingue deux types de services au sein desquels vous pourrez trouver les médicaments en-dehors des horaires d’ouvertures normales et durant les jours fériés : la pharmacie d’urgence et la pharmacie de garde. La première catégorie est une officine qui ouvre hors des horaires habituels, en particulier pendant la nuit. Quant aux pharmacies de garde, elles restent ouvertes en-dehors des journées classiques d’ouverture, y compris les dimanches et jours fériés. Une autre distinction à faire est le fait que le service soit à volet ouvert ou fermé. Dans le premier cas, l’officine ouvre toute la nuit. En revanche, on parle de « volets fermés » quand le pharmacien n’est pas omniprésent dans son établissement mais qu’il peut s’y rendre dans l’immédiat si besoin.

Pour trouver le service de garde le plus proche de chez vous, vous disposez de plusieurs options : consulter les journaux, télécharger des applications dédiées ou vous rendre sur 118-418.pharmaciedegarde.org.

Principe de fonctionnement des pharmacies de garde

Pour trouver une pharmacie de garde, vous devez consulter le programme qui organise les périodes où une officine est chargée d’ouvrir même les jours où elle devrait être fermée. Si le moment où vous avez besoin d’un médicament tombe en pleine nuit, vous devrez plutôt rechercher une pharmacie d’urgence. Chaque pharmacien titulaire doit respecter le planning dressé pour sa région. Toutefois, il lui est possible de déléguer son tour de garde pour garantir que le service reste effectif. Il doit pour cela se mettre d’accord avec un apothicaire remplaçant, qui se trouve dans la même localité. Les officines travaillent en synergie afin d’assurer un service de garde permanent à tout moment. Aucun établissement pharmaceutique ne doit être exclu de cette planification, dès lors qu’il respecte les conditions requises.

Mode d’organisation dans les tours de garde

L’organisation du système de permanence au sein des pharmacies est régie par la loi, à savoir l’article L.5125-22 du code de la santé publique. Dans ce texte, il est spécifié que des services de garde doivent être assurés tous les jours entre 19h du soir et le lendemain matin à 8 heures. Cette disposition est aussi valable pour les week-end et jours fériés. Par ailleurs, quand une officine reste ouverte en-dehors des horaires d’ouvertures habituelles, elle doit le rester pendant un tour de permanence journalière complet, même si cela n’a pas été établi dans le planning.  Cependant, si ce n’est pas son tour, elle n’est pas en droit de réclamer les honoraires correspondants. Ce sont les associations professionnelles représentatives ou les groupements spécifiques qui organisent les gardes. Dans la plupart des cas, les tours sont initiés par des cercles locaux ou des coordinateurs. Ces derniers sont alors chargés de diffuser la liste à chaque entité concernée.

Dans une pharmacie de garde à Paris comme partout ailleurs, le mode de tarification est bien défini. L’officine bénéficie d’une indemnité de la part de la sécurité Sociale pendant son tour de garde. En revanche, les honoraires liés à l’acte peuvent varier par rapport aux heures d’ouverture habituelles. Si elles s’élèvent à 5 euros le jour, elle peuvent être de 8 euros la nuit et les jours fériés. Elles sont mentionnées dans les ordonnances et sont remboursées par votre assurance maladie.