Pourquoi souscrire une assurance complémentaire santé ?

Offrir un coffret de vin
Idées de cadeau : offrir un coffret de vin
6 novembre 2019
location de mobil-homes
Camping et location de mobil-homes à Vallon Pont d’Arc
6 novembre 2019
Assurance maladie

En cas de maladie ou d’hospitalisation, bien que l’on soit affilié au régime obligatoire, force est d’admettre que le remboursement de l’Assurance maladie n’est que partiel. Du coup, après ce remboursement, le montant restant à la charge du patient demeure toutefois conséquent. Ainsi, pour ne pas avoir à s’acquitter de cette somme, ou tout simplement pour pallier la limite de l’Assurance maladie, l’assurance santé complémentaire ou mutuelle santé se révèle très utile, voire indispensable. Gros plan donc sur les bonnes raisons d’en souscrire une.

Pallier la limite de l’Assurance maladie

Avec les frais de santé pesant lourd dans les dépenses des patients, la prestation de l’Assurance maladie est loin d’être suffisante du fait qu’elle ne rembourse qu’une partie des frais médicaux. Face à une telle situation, souscrire une assurance complémentaire santé s’avère indispensable. Plus concrètement, l’assurance complémentaire santé, comme l’indique clairement son appellation, est un contrat d’assurance intervenant en complément de l’Assurance maladie dans l’optique d’alléger le reste à charge du patient tel que le ticket modérateur, le dépassement d’honoraires, les frais d’optiques et dentaires, etc. Autrement dit, elle permet d’améliorer le niveau d’indemnisation de l’Assurance maladie tout en aidant le patient à ne pas se déstabiliser face à l’augmentation des frais de consultations.  

À titre de précision, la facture des dépenses médicales se divise en principe en 2 parties. La première est prise en charge par l’Assurance maladie tandis que la deuxième, appelée « ticket modérateur » ne l’est pas, mais peut par conséquent être remboursée, totalement ou partiellement, par une assurance complémentaire santé. Si vous souhaitez dénicher le meilleur contrat d’assurance complémentaire santé par le biais d’un comparateur mutuelle, cliquez ici.

Profiter dudit « tiers payant »

Aujourd’hui, nombreuses sont les assurances complémentaires santé permettant à l’assuré de profiter de ce que l’on appelle le « tiers payant ». Il s’agit d’un mécanisme visant à, selon certaines conditions, de dispenser ceux qui relèvent de l’Assurance maladie et ayant souscrit une mutuelle santé d’avancer l’intégralité de leurs dépenses et frais santé. En d’autres termes, le tiers payant est une prise en charge directe (partielle ou intégrale). Ceux qui en sont bénéficiaires n’ont plus à régler sa note du fait que le pharmacien ou le médecin se fait immédiatement rembourser la complémentaire santé et l’Assurance maladie. En revanche, à défaut de tiers payant, le patient est dans l’obligation de régler lui-même la note après la consultation médicale et se fait par la suite rembourser par sa mutuelle ainsi que par sa caisse d’Assurance maladie.

Bref, le principal intérêt du tiers payant réside notamment dans sa transparence et sa simplicité du point de vue du patient, qui n’a nul besoin d’avancer ses frais santé et à s’inquiéter de percevoir ensuite son remboursement. Ainsi, lorsque patient y est éligible, celui-ci n’a qu’à présenter à son médecin ou au pharmacien sa carte vitale, sans oublier l’attestation adaptée (AME, CMU-C, ACS).  

Profiter d’une meilleure couverture santé

Bien qu’ayant un caractère facultatif, l’assurance santé complémentaire s’avère indispensable, quel que soit le statut professionnel du patient ou sa situation familiale. Dans l’éventualité où une maladie surviendrait, ou en cas d’éventuelle hospitalisation, celui-ci ne va certainement pas finir par se retrouver dos au mur. Son contrat d’assurance complémentaire lui évidera de débourser des sommes pouvant parfois être conséquentes. Et lorsque celui-ci intègre ledit tiers payant, le patient n’aura aucuns frais médicaux à avancer à l’issue de la consultation ou lors de l’achat de certains médicaments.

La valeur ajoutée d’une mutuelle santé réside dans le fait qu’elle n’apporte que de sérénité au quotidien. Chaque patient ayant adhéré à une assurance complémentaire santé peut bénéficier des meilleures garanties prenant en charge certains soins qui ne sont pas indemnisés par l’Assurance maladie ou pour lesquels les remboursements sont quasi-inexistants, y compris les éventuels dépassements d’honoraires. À noter par ailleurs que le patient est libre de personnaliser son contrat, notamment en fonction des problèmes de santé auxquels il est souvent confronté, ou de ses antécédents médicaux ou encore des risques auxquels il est confronté quotidiennement dans l’exerce de son métier.

Ceux qui sont atteints d’une maladie chronique (diabète, AVC, cancer, cardiopathie) dont les traitements s’avèrent onéreux et nécessitent une prise en charge intégrale ont tout intérêt de s’orienter vers une assurance complémentaire santé. En effet, pour les maladies chroniques, qu’elles soient préexistantes ou congénitales, les assureurs proposent généralement des forfaits à hauteur de 100 à 150 %, voire plus selon les garanties incluses dans le contrat ou la mutuelle sélectionnée par le patient.

N.B. Lorsque l’on s’apprête à souscrire une assurance complémentaire santé, on ne risque certainement pas de passer à côté du contrat pouvant s’accommoder à son profil, ou même à son statut : mutuelle santé jeune, mutuelle santé familiale, mutuelle santé sénior, mutuelle santé pour les actifs, etc. Ainsi, pour identifier le meilleur contrat, il apparaît plus judicieux de s’aider d’un comparateur d’assurance complémentaire santé.

Couvrir une famille entière

En effet, il est bel et bien possible de rassembler une famille entière au sein d’un seul et unique contrat d’assurance santé prévoyance, qu’elle s’agisse d’une famille traditionnelle, ou nombreuse ou recomposée, ou monoparentale. On parle alors de complémentaire santé familiale. Cela étant dit, on peut couvrir chaque membre de la famille sans que l’on ait à se disperser entre plusieurs contrats. Il convient de souligner qu’une mutuelle santé familiale concerne également les couples sans enfants. Le principe d’un tel contrat s’avère très simple : celui-ci autorise bien sûr l’ajout d’ayants-droit. L’assuré peut alors en faire profiter à sa famille : son conjoint ou concubin, ses descendants et ascendants, ses collatéraux, ses alliés, ses cohabitants à charge…