Les avantages d’un audit nutrition en élevage bovin

Faire construire sa maison individuelle
Faire construire sa maison individuelle en Loire-Atlantique
13 mars 2020
Maquillage permanent et tricopigmentation à Paris
Formations en maquillage permanent et tricopigmentation à Paris
16 mars 2020
Audit nutrition en élevage bovin

Les besoins nutritionnels d’un bovin changent au cours de sa vie, cependant, les problématiques rencontrées au quotidien ne sont pas sans solution bien que chacun à son mode d’élevage. Dans ce cas, il faut adopter des produits qui vont vers l’essentiel et qui répondent à certaines utilités spécifiques comme des produits bios ajustés aux stades différents. Les audits pour la nutrition des vaches facilitent une qualité et productivité de profit supérieure, ainsi faites-les dans le but de réformer l’état sanitaire des animaux. Déceler les agents d’amélioration est un pas vers davantage de rendements et de productivité.  Mais quels sont vraiment les avantages des audits en élevage bovin ? Voici alors ces avantages.

Garantie pour la rentabilité et la performance de l’élevage

L’audit de nutrition bovine a pour but d’assurer la rentabilité et l’exploit de l’élevage. De ce fait, l’expert est dans l’obligation de donner des informations à suivre pour y arriver et pour effacer les conséquences possibles des maladies métaboliques, ainsi que d’améliorer l’état sanitaire des troupeaux. Et afin de retrouver une autonomie et indépendance totale, les instructions offertes par le nutritionniste animalier agréent la réduction des frais vétérinaires (résolution de lactation, exploitation du lait issue) et des coûts de production. Rendez-vous sur www.farmaccess.com pour plus d’informations sur les audits en élevage et à l’issue de l’audit, ils pourront offrir des accompagner de façon définie, pour vous aider à appliquer sur les recommandations.

Suivie de l’alimentation des animaux

L’objectif travaillé est surtout de garantir le suivi des rations pour les animaux en fonction de leur âge et de leur race dans le but d’acquérir du lait ou de la viande de qualité. Donc, pour créer une alimentation saine, les audits troupeaux permettent d’ôter des conseils avisés, sans raccords, en assurant autant la rentabilité et la performance de l’élevage. Notamment, trois étapes sont à faire, d’abord, l’expert effectue un bilan de la situation durant le premier rendez-vous, puis, pour examiner les quatre aspects nécessaires d’une ration, il accomplit des visites différentes (dégradabilité ruminale de l’azote et de l’énergie, équilibre azote et énergie, cellulose, fibre), et enfin, les rééquilibrer si nécessaire. Il est important de bien choisir ses audits, à voir une société qui fait du sondage en production de viande d’une grande valeur et effectue des modèles d’alimentation avec des produits nobles uniquement.

Suivie de la production

Les performances zootechniques et l’état de santé de la vache résultent de la bonne marche du rumen. Notamment, de par son étude, le vétérinaire sait la physiologie de la digestion de la vache laitière. Alors, pour valoriser les aliments aux mieux, optimiser les coûts de production et améliorer la productivité nutritive de la ration, il est conseillé d’instaurer un rapport vétérinaire de la condition alimentaire de l’animal. Autrement, la remise des résultats sous forme d’un rapport transcrit après une visite dans l’élevage (en présence des animaux pour  offrir des solutions à long terme et à court, identifier les points critiques et les atouts, installer un état des lieux) sera incluse.

Pour que tout cela soit vraiment efficace et utile, il faut en premier lieu être toujours disponible durant toute la durée de la visite, bloquer les vaches laitières au cornadis puisque la visite se fait en présence des animaux. Et pour finir, il faut bien préparer les documents d’élevage en mettant les renseignements suivants : aliments (CMV, VL, énergétiques, valeurs et compositions des correcteurs azotés, examens des fourrages), attribution et agencement de la ration (plan de complémentation et ration de base sur 24 h), quantité de lait jetée et quantité de lait distribuée aux veaux, 3 derniers contrôles laitiers, derniers tickets de pesée et analyses de lait de tank des 3 derniers mois.