Personnes dépendantes et maintenues à domicile : quels sont les services proposés ?

Faciliter ses recherches de babysitter a Charleroi
Faciliter ses recherches de babysitter à Charleroi
7 février 2019
collecte-de-dechets-logicielles-de-navigation
Collecte de déchets : solutions logicielles de navigation pour les professionnels
13 février 2019
Personnes dependantes et maintenues a domicile

Liée au vieillissement, à la maladie ou au handicap, la perte d’autonomie entraîne des difficultés à accomplir les tâches courantes et nécessite la planification de services d’accompagnement adaptés aux besoins et à l’environnement de la personne en situation de dépendance. Focus sur les différents services de l’aide à domicile.

Perte d’autonomie et maintien à domicile, des mesures personnalisées

Troubles de l’équilibre, de la mémoire, de l’humeur, difficultés à se déplacer, apathie, etc., face à la diminution des fonctions physiques et cognitives, le processus de perte d’autonomie n’est pas linéaire, il varie en fonction de chaque individu et fait l’objet d’une évaluation du degré de dépendance pour cerner au mieux les besoins du bénéficiaire afin de mettre en place un service à la personne.

La grille AGGIR est un outil qui permet à la fois d’évaluer le degré de dépendance des personnes dans l’accomplissement des gestes de la vie quotidienne et l’éligibilité à l’A.P.A (Allocation Personnalisée d’Autonomie).

L’objectif de cette évaluation est de mobiliser différentes interventions d’aide ponctuelle ou continue, visant à conserver une qualité de vie en termes de confort et de sécurité par la mise en œuvre d’une assistance aux personnes en situation de dépendance et des aidants familiaux.

Des services à la personne coordonnés favorisent le maintien à domicile : des aides humaines dans les tâches courantes, un suivi médical et des moyens techniques sécuritaires tels que les services de téléassistance, pour obtenir des informations sur ce dispositif, cliquez ici. Ce type de service assure à l’usager des conditions d’écoute et de secours en cas de problème au domicile, et ce, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Des moyens humains au quotidien

Par définition, la dépendance ou perte d’autonomie implique une impossibilité aux personnes dépendantes à effectuer sans aide, les actes ordinaires du quotidien (se lever, faire sa toilette, préparer ses repas, etc.).

Afin de répondre au projet d’aide personnalisée, les aidants (acteurs sociaux et médico-sociaux) tissent un réseau de professionnels des services à la personne autour des besoins spécifiques des personnes âgées ou à mobilité réduite.

Les aides à domicile mettent au service des usagers des compétences polyvalentes tant sur une assistance matérielle (entretien du logement) qu’une aide dans les actes de la vie quotidienne (soins de nursing, aide aux repas, courses…). Ces intervenants mobilisent également des compétences relationnelles favorisant une continuité des activités sociales et culturelles (écoute active, dialogue, sorties, lecture).

Les services de soins à domicile (S.S.I.A.D). Des interventions de soins et d’hygiène peuvent être prescrites par le médecin et sont assurés par des infirmiers ou des aides-soignants au domicile du bénéficiaire.

La livraison de plateaux-repas. Des repas équilibrés, adaptés aux goûts (choix du menu) et aux besoins nutritionnels, sont élaborés par des diététiciens et livrés au domicile de la personne en perte d’autonomie. Ces menus préparés pallient la difficulté de la préparation des repas et endiguent un risque de dénutrition.

Si nécessaire, des interventions ponctuelles de spécialistes peuvent être proposées (psychologues, podologues, ergothérapeute, etc.).

Des aides techniques et technologiques

Certaines aides techniques et technologiques, destinées à porter assistance aux personnes fragilisées, viennent compléter les services d’aide à domicile pour favoriser l’autonomie et prendre le relais en cas d’urgence médicale.

Aménagement du logement. Faire appel à un ergothérapeute peut être utile dans l’évaluation des besoins d’équipements de l’habitat de l’usager. Prévenir les chutes dans les sanitaires (barres d’appui, rehausseur pour les toilettes, siège de douche…), faciliter le déplacement (déambulateur, canne…). Ces différents aménagements priorisent le bien-être et la sécurité dans la vie de tous les jours des personnes à mobilité réduite.

La téléassistance. Une aide technologique dédiée à la sécurité des personnes fragilisées, seules à leur domicile. Ce dispositif met l’usager en relation avec un service d’assistance 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. En cas de besoin (chute, malaise, angoisse), les opérateurs déclenchent une intervention de secours médicale au domicile de l’intéressé(e).