11 affirmations positives que l’on doit se dire quotidiennement à soi-même

Quand une amie est au plus bas, on essaie de lui rappeler à quel point elle a des qualités étonnantes et est capable de surmonter ce qui se passe. Et si on agit ainsi avec elle, on doit bien sûr agir de la même manière avec soi-même !

On a tendance à se rechercher des défauts de personnalité et d’apparence, à minimiser les efforts que l’on fait et à diminuer la valeur que l’on a, alors qu’en fait on doit pratiquer l’amour-propre. Si on s’identifie à cette situation, voici 11 déclarations que l’on doit se répéter pour devenir la personne la plus spéciale :

1. On fait de notre mieux tous les jours

Il y a des jours où on est surproductif et où on trouve le temps de résoudre mille choses d’une manière incroyable. Dans d’autres, en revanche, on a pas beaucoup d’énergie, et remplir la moindre obligation semble être un sacrifice.

Donc, au lieu de se reprocher de penser que l’on a pas réalisé tout ce qui était prévu ou qu’on est paresseux, il faut accepter que c’était le mieux que l’on puisse faire ce jour-là. Il y aura des jours meilleurs pour se rattraper !

2. On est unique avec nos imperfections

Et ce sont des raisons pour qu’on s’aime encore plus ! Au lieu de se regarder dans le miroir et de se détester la peau et les cheveux ou de devenir nerveux parce qu’on pleure trop facilement ou que l’on rougit à cause de quelque chose, il faut essayer de comprendre que ces “imperfections” font se que l’on est.

Il n’est pas nécessaire de correspondre à un schéma physique ou psychologique particulier pour mériter d’être aimé, que ce soit par les autres ou par soi-même. Et il n’y a pas de perfection.

3. On est capable de changer

Oui, c’est important si on accepte la façon dont on est, mais si on a une caractéristique qui rend vraiment malheureux ou apporte du mal, on doit se dire qu’on est capable de la changer.

Il faut adopter de nouvelles habitudes, demander une aide professionnelle, améliorer les compétences qu’on a et croire qu’on a la force et la détermination de promouvoir le changement.

4. On est responsable de notre propre bonheur

Cela signifie qu’on ne doit pas imposer nos attentes à d’autres personnes ou leur dire que les réalisations qu’on recherche viendront d’une source extérieure.

Lorsque le bonheur que l’on doit avoir est conditionné à quelque chose qui doit être fait par quelqu’un d’autre, on perd le contrôle de notre propre bien-être – et personne ne va prendre plus de responsabilités dans notre vie.

5. On n’a pas besoin d’être dans une relation pour être heureux

Avoir un partenaire peut représenter des sentiments positifs et des moments de bonheur, mais cela ne doit pas être une condition pour que l’on se sente comme une personne à part entière. On est soi-même avec des préférences, des capacités et des défauts, et avoir quelqu’un à ses côtés ne peut être une condition pour se sentir bien.

Si on manque de quelque chose dans la vie, on doit découvrir ce que c’est et ce qu’il faut faire pour le fournir, et non pas mettre la solution au problème dans une relation.

6. On peut faire une pause

Si on traverse une période difficile, il faut se permettre de prendre soin de soi et prendre le temps de se renforcer, même si cela signifie que l’on doit passer quelques jours loin des amis, des réunions de famille ou du gymnase.

On doit déjà concentrer toute l’énergie qu’on a pour remplir des obligations d’études et de travail. Il faut savoir que l’on a le droit de prendre une retraite jusqu’à ce que l’on se sent mieux, même si cela frustre les attentes des autres.

7. On est calme et on trouve déjà une solution

Au lieu de se laisser aller à des pensées anxieuses, il faut garder à l’esprit qu’on a la situation sous contrôle et qu’on travaille déjà à la résolution du problème.

Souvent, une tension résulte non seulement du problème lui-même, mais aussi de la crainte quant à la manière dont on va le traiter. Alors, on doit se dire qu’on a tout ce qu’il faut pour trouver une solution ; ce n’est qu’une question de temps.

8. On se fie à son intuition

Lorsqu’on se dit qu’une situation ou une personne nous fait du mal d’une manière ou d’une autre, il faut le croire. L’intuition que l’on a n’est pas une sorte de pouvoir magique, mais c’est la capacité à capter les signaux de l’environnement et à les évaluer en fonction des expériences antérieures qu’on a eu.

Cela ne signifie pas qu’on doit ignorer les faits, mais que lorsque cette “voix intérieure” parle, on sera plus attentif à ce qu’elle essaie de dire.

9. On se pardonne les erreurs qu’on a commises

On est capable de pardonner aux amis, aux petits amis et à la famille, mais on souffre pour accepter et pardonner nos propres fautes. Si on a fait une erreur, il faut faire de son mieux pour la réparer, s’excuser auprès des personnes concernées et se pardonner.

Il faut garder à l’esprit qu’à l’époque, on n’avait pas la même expérience qu’aujourd’hui. Maintenant que tout s’est passé, il est beaucoup plus facile de voir qu’on n’a pas fait un bon choix – mais c’était impossible avant que l’on ne commettait une erreur. Il fait se pardonner, apprendre des erreurs que l’on a commis et passer à autre chose.

10. On n’est pas définis par ce que les autres pensent

Si on pense avoir fait quelque chose de merveilleux et que quelqu’un dit que ce n’était pas si bien que ça, le problème ne réside pas dans l’accomplissement de la tâche, mais dans le degré d’importance qu’on accorde à l’opinion des autres.

Il ne s’agit pas d’être arrogant ou arrogant, mais de comprendre qu’on sait combien d’efforts on a fait et pourquoi on a pris une certaine décision. Le succès ne doit pas dépendre de l’approbation des autres pour être réel, et on doit connaître la valeur qu’on a avant de recevoir une quelconque reconnaissance extérieure.

11. On mérite tout le bien qui arrive

Lorsqu’on est conscient de la valeur qu’on a et des efforts que l’on fournis au quotidien pour surmonter les échecs et les difficultés, on arrive à comprendre que les réalisations que l’on a fait ne sont pas le fruit du hasard, mais d’une construction pas à pas pour y parvenir.

Il fallait essayer, faire une erreur, se pardonner, apprendre et recommencer jusqu’à ce qu’on puisse atteindre l’objectif que l’on s’est fixé. On est donc digne de l’amour des gens autour de nous, de la réussite professionnelle et de la satisfaction que l’on ressent envers soi-même.

Chercher toujours le meilleur pour soi-même est une façon d’être reconnaissant, d’être en vie et de mériter de saisir toutes les occasions d’être heureux.