La viande cause-t-elle des problèmes psychologiques ?

Une trop grande consommation de viande peut favoriser les maladies physiques telles que l’obésité, le diabète ou les problèmes cardiaques et circulatoires. Une étude récente de l’hôpital “John Hopkins Medicine” voit un lien entre la viande transformée et les épisodes maniaques. Le Dr Robert Yolken et son équipe ont mené une étude approfondie sur le lien entre l’alimentation et la maladie mentale.

Quels ont été les résultats de l’étude ?

L’étude a porté sur 1 000 sujets avec et sans troubles mentaux. Ils avaient entre 18 et 35 ans. Les chercheurs les ont interrogés en détail sur leur régime alimentaire, en particulier sur leur consommation de viande. L’analyse a montré que les personnes qui mangent beaucoup de viande transformée ont trois fois plus de risques de souffrir de problèmes mentaux.

La consommation de viande est particulièrement élevée aux États-Unis. Le bœuf séché est très populaire. Sur la base des résultats de l’étude, les chercheurs sont certains que la consommation de viande est une cause possible de problèmes psychologiques.

De quoi souffrent les mangeurs de viande ?

Le Dr Yolken et son équipe de chercheurs ont découvert que de nombreux mangeurs de viande souffrent de problèmes de sommeil, d’hyperactivité et de ce qu’on appelle des épisodes maniaques. Les personnes qui souffrent de manie font des crises de colère, ont tendance à s’emporter et parfois même à succomber à des délires. Cet état peut durer plusieurs mois. Cela peut aller si loin que ces personnes doivent aller dans un établissement psychiatrique.

Des pois à la place de la viande sont une bonne alternative si vous désirez baisser votre consommation de viande.

Pourquoi la consommation de viande peut-elle provoquer des maladies mentales ?

Lorsque les gens pensent au mot “consommation de viande”, beaucoup ne pensent qu’à une escalope ou un steak dans leur assiette. Mais la viande transformée comprend également des saucisses, du salami, du bacon, du jambon et bien d’autres choses encore. La viande est ajoutée à de nombreux plats, que ce soit dans la pizza, les spaghettis carbonara ou la salade de chou avec des dés de bacon.

Il est bien connu que la viande issue de l’élevage intensif peut être malsaine, notamment en raison de l’administration d’antibiotiques et d’une alimentation non adaptée à l’espèce. Pour la transformation de la viande, du nitrate est également ajouté comme agent de conservation. Cela modifie la quantité et la nature des bactéries intestinales. Par conséquent, les voies nerveuses du cerveau se modifient également, selon les chercheurs. Les maladies mentales en sont la conséquence.

Les scientifiques sont également certains qu’une consommation accrue de viande augmente le risque de développer les maladies de Parkinson et d’Alzheimer. Cependant, les influences environnementales et les prédispositions génétiques pourraient également être à l’origine de ces maladies, selon l’équipe de recherche de l’université John Hopskins.

Dois-je renoncer à la viande maintenant ?

Bien sûr, l’étude n’est pas une raison pour se passer complètement de viande à partir de maintenant. Mais vous pouvez penser à réduire votre consommation de viande, car une consommation trop importante de saucisses et de viande présente de nombreux inconvénients :

– La viande provenant de l’élevage industriel contient de nombreuses bactéries qui sont résistantes aux antibiotiques. Cela représente une grande menace pour les humains.

– Le gibier sauvage et le porc peuvent contenir le virus de l’hépatite E, qui peut entraîner une insuffisance hépatique aiguë.

 – La production de viande contribue au changement climatique.