Que faut il savoir sur la pilule du lendemain ?

Publié le : 20 septembre 20215 mins de lecture

La pilule du lendemain est une contraception orale d’urgence. À ce titre, elle ne doit être prise que dans des situations exceptionnelles. Lorsqu’il y a une crainte de grossesse après un rapport sexuel non protégé ou mal protégé, on peut la consommer. Pourtant, elle ne doit pas remplacer les contraceptifs réguliers, tels que les préservatifs, la pilule à usage quotidien, l’anneau vaginal ou le stérilet.

Dans quelles situations faut-il utiliser la pilule du lendemain ?

La pilule du lendemain est le seul contraceptif qui doit être pris après un rapport sexuel. Utilisez cette méthode si l’une des situations suivantes se présente :

  • Aucune méthode contraceptive n’a été utilisée avant ou pendant l’acte sexuel
  • Vous avez oublié de prendre la pilule contraceptive ou de mettre le patch ;
  • Le préservatif n’a pas été placé correctement, s’est détaché ou s’est cassé pendant le rapport sexuel ;
  • Le dispositif intra-utérin (DIU) s’est déplacé ;
  • L’anneau vaginal a été expulsé plus tôt que prévu.

Comment fonctionne la pilule du lendemain ?

La contraception hormonale d’urgence est très efficace pour prévenir les grossesses. Toutefois, si l’œuf a déjà été pondu au moment de la prise, cette mesure ne sera pas efficace. La pilule du lendemain n’interrompra pas une grossesse déjà établie.

Les pilules du lendemain disponibles dans les pharmacies

Les méthodes orales de contraception d’urgence sont en vente libre (sans ordonnance) et en dose unique. Il existe deux types de pilules du lendemain :

Pilule de lévonorgestrel : elle peut être prise jusqu’à 72 heures (3 jours) après un rapport sexuel à risque. Elle est en vente dans les pharmacies et est également disponible gratuitement dans les hôpitaux et les centres de santé. L’efficacité de cette pilule est d’autant plus grande que le temps écoulé depuis l’acte sexuel est court.

Pilule d’acétate d’ulipristal (ellaOne) : elle peut être prise jusqu’à 120 heures (5 jours) après un rapport sexuel à risque. Cette pilule du lendemain n’est pas remboursée et n’est pas disponible dans les hôpitaux et les centres de santé. Son efficacité ne diminue pas avec le temps tant qu’elle est prise dans les 5 premiers jours.

Les effets secondaires de la pilule du lendemain

Comme la plupart des médicaments, la pilule du lendemain peut provoquer certains effets secondaires. Ces symptômes ont tendance à disparaître et sont généralement bien tolérés par les femmes. Si vous avez des vomissements ou de la diarrhée dans les trois premières heures après avoir pris ce médicament, la dose doit être répétée.

Comment prendre la pilule classique après une contraception d’urgence ?

Une contraception hormonale régulière doit être maintenue même si vous avez pris la pilule du lendemain. Cependant, vous devez utiliser une méthode contraceptive de barrière (préservatif) jusqu’au début des menstruations.

Si vous avez pris ou prévoyez de prendre la pilule du lendemain, sachez que :

Ce n’est pas une méthode contraceptive infaillible, elle n’empêche donc pas la grossesse. Elle ne protège pas contre une grossesse résultant de futures relations sexuelles. Elle peut retarder votre période de menstruation d’une semaine. Si elle ne se produit pas 21 jours après l’avoir prise, vous devez faire un test de grossesse. Elle est moins efficace pour prévenir les grossesses que les autres méthodes contraceptives et ne devrait donc pas les remplacer. Ce n’est pas une méthode d’avortement. Elle n’affecte pas la fertilité d’une femme. Elle ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles (MST). Les antibiotiques, les anticonvulsivants ou les antirétroviraux réduisent l’efficacité de la pilule du lendemain. Rien n’indique que la pilule du lendemain provoque des malformations chez le fœtus si elle est prise au début d’une grossesse. Il n’y a pas de contre-indication absolue à l’utilisation de la pilule du lendemain. Néanmoins, si vous la prenez, il vous est conseillé de consulter un médecin.

 

Plan du site