Transport et logistique : suivre une formation de conducteur routier

sécuriser ses fenêtres
Comment sécuriser ses fenêtres pour protéger ses enfants ?
7 novembre 2018
accessoires de sport
Conseils pour bien s’équiper en accessoires de sport
20 novembre 2018
conducteur routier

Un des métiers du transport qui ne cesse de recruter est celui de conducteur routier. Mais quelles formations suivre pour devenir conducteur routier ? Quelles sont les missions de ce professionnel ? Quelles sont les compétences et qualités requises ?

Quelles formations suivre pour devenir conducteur routier ?

Si vous voulez devenir conducteur routier, vous devez avoir au minimum un permis poids lourd et suivre à l’avance une formation initiale minimum obligatoire ou FIMO. De même, le CAP conducteur routier marchandise ou le bac pro transports vous seront certainement demandés. De plus, il vous est possible de suivre une formation professionnelle en conducteur de transport routier de marchandises sur porteur. Sachez que le fait de suivre ces formations vous garantit d’avoir des débouchés professionnels. En suivant ces formations, vous pouvez devenir chauffeur régional, national ou international. Comme toutes les autres formations dans le métier du transport et de la logistique, celui de conducteur routier exige du stagiaire un sérieux dans sa formation, d’avoir une aptitude à gérer la fatigue et à travailler en horaires décalés sans oublier une certaine rigueur pour la gestion des documents administratifs et des règles de sécurité. Si vous souhaitez en savoir plus sur une formation en transportcliquez ici.

Conducteur routier : quel est son métier au juste ?

Le conducteur routier n’est autre qu’un conducteur de poids lourds de type camion porteur, tracteur avec semi-remorque ou camion benne. Sa mission principale est de prendre les marchandises, les transporter et une fois arrivé à destination, se mettre à quai, prêt pour le déchargement. Mais il ne doit pas oublier qu’une fois les marchandises chargées, il doit faire signer le bon de réception sous réserve de déballage. D’autre part, le conducteur routier est également en charge du contrôle de la marchandise ainsi que de la gestion des documents relatifs au contrat, aux étapes de livraison ou d’enlèvement de produits. De plus, il doit être en mesure de garantir l’entretien de son véhicule, étape indispensable et nécessaire pour mener à bien ses missions. En outre, le conducteur routier doit également mener une mission commerciale. En effet, il doit être en mesure d’entretenir des relations de qualité avec les clients tout en veillant à préserver l’image de marque de son entreprise. Il doit également jouer un rôle technique. Pour cela, il doit assurer un bon entretien de son véhicule en appliquant les connaissances qu’il a acquises sur la mécanique de poids lourds. Sans oublier son rôle administratif dans lequel il doit garantir le respect des normes et du contrat qui lie son transport de marchandises. En somme, le conducteur routier doit transporter des marchandises d’un lieu à un autre, préparer, vérifier et entretenir son véhicule, effectuer le chargement et le déchargement des marchandises transportées, contrôler le déroulement des procédures, remplir les documents administratifs à savoir les bordereaux de livraison, les factures et les formalités douanières et tenir à jour le carnet de bord.

Quelles sont les qualités et les compétences requises pour ce métier ?

Pour devenir conducteur routier, vous devez avoir ou à défaut développer certaines qualités indispensables à ce métier. Pour cela, vous devez avoir le sens de l’organisation, de l’autonomie, une bonne gestion du temps ainsi que le respect des règles de sécurité. Vous devez en outre avoir un  bon relationnel, une passion pour votre métier et de la patience car il peut arriver que vous fassiez de longs trajets. Vous devez également avoir certaines compétences comme une grande capacité de concentration, de la réactivité et une adaptabilité, le sens du contact, de la rigueur et de la précision.