Comment financer ses travaux d’isolation thermique ?

isoler-son-logement
Bien isoler son logement pour avoir plus de confort
18 février 2019
téléassistance à domicile
Télé-assistance : comment bénéficier d’un service à la carte ?
22 février 2019
financer ses travaux d'isolation thermique

L’isolation thermique d’un bâtiment est importante pour faire des économies d’énergie mais vous pouvez demander à bénéficier de certaines aides pour faciliter le financement des différentes opérations.

La prime énergie, le financement le plus connu

La prime énergie est sans doute l’aide financière la plus connue si vous faites réaliser des travaux de rénovation thermique chez vous. Accordée par les fournisseurs d’énergie pour certains travaux, elle permet de financer tout ou partie à condition que l’opération soit réalisée par un artisan RGE. Ce label est une condition absolue pour pouvoir bénéficier de la prime. Des sites comme www.ctta.fr peuvent vous aider dans vos démarches. Si vous faites appel à un tel organisme, vous n’avez parfois pas un centime à débourser pour la réalisation de certains travaux. C’est par exemple le cas pour le calorifugeage des tuyaux dans un bâtiment collectif. Même pour d’autres travaux, vous pouvez recevoir un devis à un tarif préférentiel qui vous permet de rentabiliser votre opération en quelques mois seulement grâce aux économies d’énergie réalisées.

Les avantages fiscaux de l’isolation

Les travaux d’isolation thermique donnent systématiquement droit à des avantages fiscaux dont vous pouvez bénéficier même si votre foyer n’est pas imposable. L’aide la plus connue pour la rénovation énergétique est le crédit d’impôt qui permet de déduire entre 15 et 30% de vos travaux du montant de votre impôt sur le revenu. Si vous êtes non imposable, cette somme vous est versée sous forme de prime de la part des impôts.

Quel que soit votre statut fiscal, vous bénéficiez également d’une TVA réduite sur les différentes étapes des travaux. Par exemple, si vous envisagez une isolation du plancher, vous bénéficiez d’une TVA de 5,5% sur l’achat des matériaux s’ils répondent à une certaine performance thermique. Si vous faites réaliser les travaux par un professionnel, vous avez droit à une TVA de 10% sur la main-d’oeuvre. A partir d’une certaine somme dépensée, vous pouvez demander une exonération temporaire de la taxe foncière, seulement dans certaines communes.

Les aides soumises à plafond de revenus

Certaines aides financières peuvent être attribuées uniquement si vos revenus sont modestes ou très modestes. Les aides de l’ANAH peuvent par exemple prendre en charge au moins 50% de vos travaux mais la somme est soumise à un plafond de revenus qui change selon certains critères : région d’habitation et composition fiscale du foyer. Attention, la somme qui vous est assignée est également limitée et vous devez impérativement faire appel à un artisan RGE et respecter un contrat plusieurs années après la fin des travaux.

Même s’il n’est pas soumis à un plafond de revenus, l’éco PTZ peut aussi vous aider à financer vos travaux si toutes les aides disponibles ne suffisent pas à réaliser les travaux avec vos économies. Ce dispositif a été reconduit et vous pouvez en profiter jusqu’à 30 000 euros pour un bouquet de travaux. Attention, le délai de remboursement est limité à 15 ans.