CBG : dans quels cas est-il préféré au CBD ?

CBD

Publié le : 27 mai 20237 mins de lecture

Aujourd’hui, le THC et le CBD sont des termes bien connus, même pour des personnes qui ne consomment pas des cannabinoïdes. Cependant, il existe une multitude de molécules avec des effets appréciables. Entre autres le cannabigérol, une molécule présentant des vertus relativement similaires au CBD, mais avec quelques nuances.

Définition du cannabigérol

Le cannabigérol est présent dans le chanvre, au même titre que des centaines d’autres cannabinoïdes. Il s’agit de la première molécule de la plante, formée par l’association de deux acides aminés. Dans la suite de son développement, la substance permet la production de CBD et de THC. Donc, on la trouve essentiellement dans les jeunes plants de cannabis. Elle reste une base indispensable pour les composants essentiels comme l’acide tétrahydrocannabinolique, cannabichromique et cannabidiolique. Selon l’espèce de la plante de cannabis, les taux de CBG sont variables. Présent en faible quantité, le processus reste complexe pour l’extraire. Pour de nombreux experts, le cannabigérol est tout simplement le précurseur des cannabinoïdes. Même en faible quantité, il demeure responsable du THC et des autres molécules. Voilà pourquoi, sa concentration est souvent inférieure à 1 %, car une partie de la molécule a été transformée pour la fabrication des autres composés.

Comprendre les différences entre le cannabigérol et le CBD

Grâce aux explications précédentes, vous comprenez que les deux molécules proviennent de la plante de cannabis. Une première différence reste observable au niveau de la structure chimique, mais également sur son taux de concentration. Sa faible présence dans les matières végétales éclaircit le fait que les producteurs ont mis du temps à s’intéresser à cette substance et plus particulièrement à son optimisation. Le cannabigérol est connu pour ses effets bénéfiques, à condition de le doser correctement dans les infusions, les fleurs, les huiles, les baumes ainsi que les compléments alimentaires. Si vous souhaitez retrouver plus d’informations sur le sujet, n’hésitez pas à consulter le site planposey.fr. Autre différence notoire concernant cette fois-ci les récepteurs cannabinoïdes. Le CBD n’a qu’une faible affinité avec ces derniers, ce qui n’est absolument pas le cas avec le cannabigérol. Une particularité permettant d’améliorer plus facilement certains problèmes de santé, le bien-être en général et le sommeil. Bien évidemment, les deux molécules ont certaines similitudes, comme le fait de ne pas être considérées comme des psychotropes, bien qu’elles agissent avec le système endocannabinoïde.

Mieux comprendre les effets du cannabigérol

Le cannabigérol reste relativement peu connu du grand public. Il a cependant fait l’objet de nombreuses études. C’est une certitude, la molécule n’est pas psychotrope et de ce fait son utilisation est parfaitement légale. Globalement, les vertus sont assez proches du CBD avec de multiples bienfaits analgésiques, apaisants et anti-inflammatoires. Sans oublier les propriétés anxiolytiques, absolument indispensables pour favoriser l’endormissement. Donc, si vous éprouvez certaines difficultés pour trouver le sommeil ou si vous avez besoin d’une nuit plus réparatrice, n’hésitez pas à porter votre dévolu sur le cannabigérol. Étant donné que vous êtes davantage détendu, vous trouvez le sommeil plus aisément. Indirectement, vous disposez de plus d’énergie pour affronter votre dure journée.

Zoom sur les effets particuliers du cannabigérol sur le cerveau

Selon différentes études menées par des chercheurs, le cannabigérol serait capable d’inhiber la capture de l’acide gamma-aminobutyrique, GABA. Il s’agit d’un neurotransmetteur naturel présent dans 30 % des synapses de notre cerveau. La consommation de la molécule permet d’obtenir une relaxation musculaire se traduisant par une anxiété réduite. Certaines conclusions tendent à prouver que le cannabigérol contribue à l’amélioration de la régénération des cellules du cerveau. Une avancée considérable pour réduire l’apparition des maladies neurodégénératives. En 2015, le résultat d’une étude démontre que des rongeurs atteints par la maladie de Huntington avaient une meilleure protection des neurones. Pour information, cette pathologie entraîne une dégénération progressive des cellules nerveuses.

Pourquoi est-il judicieux de consommer du cannabigérol plutôt que du CBD ?

C’est une évidence, les recherches sur la molécule ne sont pas aussi approfondies que pour le CBD. Cependant, les premiers résultats sont particulièrement concluants, car ils soulignent ses nombreux atouts. À commencer par le traitement des inflammations, car la molécule possède des propriétés anti-inflammatoires. Donc, si vous souffrez du syndrome du côlon irritable ou d’une autre pathologie similaire, le cannabigérol est particulièrement bénéfique.

Même constat pour les personnes avec des maladies de la peau. La molécule montre également des effets étonnants sur l’appétit et plus précisément sur son développement. Un constat bien connu par les consommateurs de cannabis, mais ce n’est pas le THC qui en est responsable, mais bel et bien le cannabigérol.

La substance est reconnue comme un puissant vasodilatateur. Une propriété indispensable dans le traitement du glaucome grâce à une réduction significative de la pression oculaire.

Autres vertus de la molécule, l’allègement de la douleur en profitant de son association avec les récepteurs vanilloïdes. Ces derniers participent à la transmission du signal de la douleur jusqu’au système nerveux central. Autres résultats plus surprenants, l’efficacité du cannabigérol pour traiter des infections, au même titre que les antibiotiques. Comme pour le CBD, la substance est également prometteuse dans le traitement du cancer. Mais pour le moment, les études se limitent essentiellement à des souris atteintes du cancer du côlon ou de mélanome.

Comme vous venez de le voir, le cannabigérol est un produit très intéressant avec de multiples effets. Pour en profiter, il est préférable de choisir un produit avec un taux significatif. Même si la substance reste moins connue, son potentiel sera probablement révélé au cours des prochaines années. De plus, vous n’êtes pas obligé de faire un choix entre le cannabigérol et le CBD, car l’association se veut particulièrement bénéfique.


Plan du site