Dormir avec son soutien gorge, bonne ou mauvaise idée ?

Vous avez très probablement entendu dire que dormir avec un soutien-gorge, en plus d’être inconfortable, peut nuire à votre santé. La rumeur la plus courante est que le soutien-gorge, surtout s’il est serré, perturberait le système lymphatique et faciliterait l’accumulation de toxines pendant le sommeil, ce qui pourrait augmenter les risques de développer un cancer du sein.

Mais selon les experts, cette conversation n’a aucune base scientifique. En fait, pour ceux qui ne le savent pas, les rumeurs sur le “risque” de dormir avec un soutien-gorge ont commencé en 1995, avec le livre Dressed to Kill (Habillé pour tuer, en portugais), qui affirmait que le sous-vêtement, parce qu’il était serré, augmenterait les risques de cancer.

Dormir avec son soutien-gorge : bonne ou mauvaise idée ?

Vous avez passé la journée serrée dans vos vêtements et le moment de retirer votre soutien-gorge est toujours un instant de grâce. Soudain, vous vous sentez libérée d’une entrave. Pourtant, certaines n’hésitent pas à dormir avec leurs sous-vêtements, même lorsqu’elles sont seules. La raison n°1 qui les pousse à garder leur soutien-gorge même la nuit est toujours la même : éviter le relâchement de la poitrine. Mais est-ce vraiment efficace ? Et surtout, cette méthode n’est-elle pas mauvaise pour la santé et le sommeil ?

Si pour certaines, dormir avec un soutien-gorge est inconcevable, pour d’autres c’est une routine quotidienne. Le but ? Empêcher le relâchement de la poitrine avec l’âge. Mais les experts sont unanimes : ce qui fait tomber les seins ce sont les allaitements, la prise et la perte de poids rapide ainsi que la perte d’élasticité de la peau. Vos heures de sommeil sans soutien n’y sont donc pour rien. Car pour conserver une poitrine ferme il faut avant tout protéger et nourrir sa peau pour éviter que la peau ne perde sa jeunesse et sa fermeté. Cela passe par une protection solaire, des crèmes hydratantes et tonifiantes et par le sport (avec une poitrine maintenue bien sûr).

Porter son soutien-gorge 24h est donc inutile et surtout proscrit par les médecins. En position allongée, la brassière et les armatures peuvent faire pression sur des points sensibles comme les nerfs, les muscles ou empêcher la bonne circulation du sang au niveau du dos et de la cage thoracique. Résultat, maux de tête, maux de dos, nausées et surtout inconforts seront de la partie. Pas l’idéal pour une bonne nuit de sommeil.

Est-ce qu’il provoque vraiment le cancer ?

Cependant, un professeur associé de chirurgie a déclaré qu’il n’y a aucun lien entre ces deux faits. En fait, comme l’a souligné le spécialiste, il n’y a aucun avantage ou inconvénient apparent à dormir avec un soutien-gorge.

Selon le médecin, le fait de dormir avec un soutien-gorge n’empêchera pas vos seins de s’affaisser plus longtemps, par exemple. Selon elle, les grands méchants des seins et les grands responsables de la flaccidité de cette région du corps féminin sont l’âge, la gravité, la grossesse et l’allaitement. En dehors de ces facteurs, les autres ne sont que des suppositions.

Pour dormir avec ou sans soutien-gorge ?

En ce qui concerne le fait de dormir avec un soutien-gorge ou non, la recommandation est que chaque femme évalue son degré de confort. Si vous préférez dormir sans que la pièce vous serre, allez-y.

En revanche, si vous aimez la sensation de soutien, surtout si vous avez une poitrine généreuse, préférez le soutien-gorge plus souples et exempts d’arceaux métalliques au moment du coucher. Vous serez ainsi beaucoup plus à l’aise.

Comment protéger sa poitrine du relâchement même la nuit ?

Prendre de bonnes habitudes pour protéger sa poitrine en dormant prend du temps. Par exemple, il est déconseillé de dormir sur le ventre pour éviter les maux de dos mais aussi pour ne pas écraser vos seins. Mais c’est bien connu, une fois qu’une habitude est ancrée dans notre routine, difficile de s’en détacher. Porter un soutien-gorge la nuit en fait partie. Pour celles qui ne sont pas prêtes à y renoncer, on conseille trois choses pour bien dormir avec un soutien-gorge :

  • Choisir de sous-vêtements sans armatures type brassière pour éviter l’oppression du buste, des glandes mammaires et des veines.
  • Opter pour des matières organiques qui n’irritent pas la peau et ne la font pas transpirer comme le coton.
  • Ecouter les conseils d’une vendeuse en lingerie qui vous mesurera et vous présentera le bon soutien-gorge à la bonne taille pour un maximum de confort.

Faire comme Marilyn Monroe qui laisse son soutien-gorge au réfrigérateur la nuit et l’enfile froid dès le réveil pour un effet tenseur et une ré-activation de la circulation sanguine !